L'AMPGN se propose de sensibiliser les médecins et les scientifiques, les médias , l'opinion publique ainsi que les responsables politiques et religieux aux conséquences médicales et écologiques de l'utilisation éventuelle d'armes nucléaires et à l'effet néfaste de la course aux armements sur l'économie et le développement du Tiers -Monde.

Bulletin de l'AMPGN.
Le bulletin AMPGN-NOUVELLES est trimestriel. Il est tiré à 1500 exemplaires et informe les membres et les sympathisants de l'évolution des problèmes liés à l'armement nucléaire. Son rayonnement dépasse le cadre de la profession médicale et celui de nos frontières.

AEPGN
L'AEPGN est la section "Etudiants" de l'AMPGN. Elle fut créée à Mons et publie son propre bulletin dans le même esprit.

Médias
Les membres de l'AMPGN interviennent activement dans les médias, publient des articles dans des revues scientifiques belges et étrangères, organisent des réunions internationales dont ils éditent des comptes rendus.
Ils donnent des conférences dans les milieux scolaires, académiques et associatifs. Des journées d'information et de mise au point sur les problèmes posés par le risque de guerre nucléaire et les questions connexes sont organisées régulièrement.

Collaboration
L'AMPGN collabore avec les autres sections de l'IPPNW(dont la section néerlandophone)ainsi que d'autres mouvements aux objectifs parallèles tels IALANA (juristes), INES(scientifiques, ingénieurs,…), le Forum Européen pour la Société Civile. Elle est aussi très active au sein d'ABOLITION 2000 (regroupant plus de 1000 associations dans le monde et plus d'une soixantaine en Belgique).
L'AMPGN est également présente lors d'autres manifestations en rapport avec son idéal.

Congrès internationaux
Des membres de l'association participent activement à tous les Congrès internationaux de l'IPPNW, depuis 1982.

 

AMPGN et Responsabilités
En tant que responsables de la santé publique, le Président et les membres du bureau effectuent, si nécessaire, des démarches répétées auprès de ministres belges, de sénateurs, de députés et de membres de commissions parlementaires. Ils interviennent auprès des ambassades, auprès de l'OTAN, auprès du parlement et des instances européennes. Ils ont des contacts avec des gouverneurs de province, des hauts fonctionnaires de la Santé Publique et de l'Intérieur, notamment au sujet de la protection civile.