Réunies à l’Université de Mons le 7 août 2004 pour commémorer le 59e anniversaire des bombardements nucléaires de Nagaski et Hiroshima, en présence de M. Keijiro Matsushima, survivant de la catastrophe d’Hiroshima, les associations néerlandophones et francophones citées ci-dessous et les participants :

1.      décident de renforcer leur collaboration pour obtenir des avancées décisives quant au désarmement nucléaire des grandes puissances et pour que l’article 6 du Traité de Non Prolifération (TNP) soit mis en œuvre sans délai lors de la révision de ce Traité en mai 2005 à l’ONU ;

2.      décident d’obtenir une large adhésion des bourgmestres de leurs villes et communes à la déclaration du maire d’Hiroshima qui propose un plan d’action pour un désarmement complet en 2020 ;

3.      veulent obtenir de ces autorités qu’elles participent à l’information et la mobilisation de leurs opinions publiques en leur rappelant la menace des armes nucléaires ;

4.      exigent que les essais nucléaires en vue de perfectionnement (mininukes etc..) soient arrêtés et que le traité d’interdiction à ce sujet soit ratifié par tous les pays pour permettre la mise en place des structures de contrôle ;

5.      exigent que la Belgique respecte ses obligations selon le Traité et obtienne de l’OTAN l’évacuation des armes nucléaires illégalement stockées sur son territoire ;

6.      insistent d’une façon générale sur le respect de l’avis de la Cour internationale de justice de La Haye (juillet 1996) qui déclare l’emploi et la menace d’emploi des armes nucléaires illégaux selon les lois internationales.

L’Association des Médecins pour la Prévention de la Guerre nucléaire (AMPGN)

L’Association des Etudiants pour la Prévention de la Guerre nucléaire (AEPGN)

Voor Moeder Aarde

Mouvement Chrétien pour la Paix (MCP)

Comité Surveillance OTAN (CSO)

Stop USA

Abolition 2000

 

 

Pour tout contact : Henri Firket  - 04/252.22.40 – ampgn.firket@skynet.be

                              Carla Goffi    - 0496.463965 – mcp.belgium@skynet.be